Pour faire avancer le traitement des maladies rares Ensemble

Découvrir ce qu’il reste à découvrir

La plateforme d’analyses des connaissances de la fondation Esperare permet d’évaluer le potentiel thérapeutique de substances médicamenteuses existantes dans les maladies rares.
Elle identifie des opportunités de repositionnement grâce à une méthodologie novatrice, en fonction du mode d’action du médicament et de la pathophysiologie de certaines maladies rares sans perspectives de traitements.

Une méthodologie pour identifier les candidats sujets au repositionnement 

En classifiant, en vue d’un repositionnement, les maladies rares et les substances médicamenteuses disponibles, nous découvrons des candidats-médicaments à fort potentiel thérapeutique. 

Classifier les maladies rares

En travaillant avec les associations de patients, nous classifions les maladies rares selon les critères suivants:

  • Chronicité et besoins médicaux non couverts
  • Pathologies pédiatriques
  • Poids des frais de santé
  • Engagement des patients
  • Niveau de compréhension de la maladie
  • Existence des modèles pathologiques et animaux
  • Environnement concurrentiel
  • Capacités à lever des fonds
  • Possibilité de développement clinique à grande échelle

Rechercher et sélectionner des candidats-médicaments

Des substances médicamenteuses existantes, déjà développés par l’industrie pharmaceutique, la biotechnologie ou l’académie, sont sélectionnés pour être repositionnés selon les critères suivants:

  • Leurs profils toxicologiques et d’innocuités
  • La compréhension des modes d’action
  • Chimie, Fabrication et Contrôles du médicament
  • Dossier clinique
  • Les possibilités de développement clinique à grande échelle et de commercialisation

Découvrir des candidats-médicaments pour les maladies rares sélectionnées

Nous déployons notre méthodologie novatrice de gestion des connaissances afin de découvrir le potentiel thérapeutique de candidats-médicaments dans les maladies rares présélectionnées par:

  • L’analyse des mécanismes physiopathologiques
  • L’intégration des informations relatives aux patients
  • La cartographie du mode d’action du médicament